Guillaume Fort

echos-des-barbiers-portrait-expert-Guillaume-Fort-02.jpg

> PORTRAIT >

Guillaume Fort - le perfectionniste


Il choisit la coiffure tard, l’année de ses 19 ans, lors d’une visite au Forum des métiers. Il précise qu’il n’y a jamais pensé, avant ce moment précis, et qu’il ne s’agissait pas d’une provocation.

Après la 3e, j’ai choisi de faire du dessin mais la déception fut grande lorsque j’ai découvert le dessin industriel au lieu du dessin animé. Changement d’orientation donc. Sur la liste des métiers, la coiffure était la seule profession qui mettait en avant le goût du contact, la communication et l’artistique.
— Guillaume Fort

un vrai travail ». Toujours est-il que Guillaume Fort part en école privée et décroche son CAP en 9 mois en candidat libre et son BP, en 2 ans.

Homme passionné

C’est grâce à son ami, Olivier Abat qu’il découvre la coiffure masculine. «J’étais ravi de quitter les mèches et la technique surtout, même si j’ai été très heureux dans le salon mixte de Pollestres. » Sa décision est fulgurante et sans appel. « Les nombreux conseils d’Olivier et de son père m’ont donné immédiatement con ance. » En 2004, il intègre un salon pour homme à Rivesalt où il découvre la marque American Crew. Après avoir ouvert un petit salon avec Olivier Abat, il s’installe à son compte à Canet en 2011. Serein et convaincu du phénomène barbier, il ouvre l’année suivante, un concept bien à lui, à Saint-Estève, près de Perpignan.

echos-des-barbiers-portrait-expert-Guillaume-Fort-01.jpg


Cela fait plusieurs années qu’il caressait ce projet de se spécialiser dans les poils avec
un vrai concept-store. «L’e et de mode est devenu un besoin. Les hommes veulent renouer avec quelque chose d’authentique dans un environnement purement masculin.» Ils acceptent avec bonheur l’idée du
rasage à l’ancienne et tous les soins qui l’accompagnent : préparation à l’huile, rasage au coupe-chou, aux ciseaux, épilation à la cire,  serviette chaude, massage de relaxation...
«Ils ont pris conscience qu›à travers leurs poils, ils peuvent se métamorphoser. Une barbe, ça en impose. Nous les accompagnons dans la recherche de leur style.»

Hommes de style

« ON TRAVAILLE UNE PARTIE INTIME DU CORPS, UN PEU COMME UNE ESTHÉTICIENNE POUR UNE FEMME FINALEMENT. »
— Guillaume Fort

Guillaume Fort se laisse porter par le succès. En 2014, il ajoute 100 m2 à son espace et
le dote d’un bar. Grâce à ce redoutable concentré de testostérone, le salon de Guillaume ne désemplit pas. «La génération des 25-40 ans porte la barbe comme un signe de maturité. Ils ont un problème de reconnaissance : ce sont eux, la génération Y, la sacri ée. Le poil au menton les distingue de leur père, ces ex-hirsutes soixante-huitards qui, par jeunisme, se rasent toujours de

près. Et ces jeunes écorchés ne sont pas du genre à porter la barbe débraillée. Un poil soyeux nécessitant une fréquentation assidue du barbier, en moyenne toutes les deux semaines, cela assure un carnet de rendez-vous bien rempli. « Et puis les hommes sont extrêmement dèles à leur tortionnaire. » Guillaume évoque le lien tissé avec ses clients : « on travaille une partie intime du corps, un peu comme une esthéticienne pour une femme FInalement. »

Formateur All-Star

Ce perpignanais bouillonnant a le goût d’entreprendre, de développer, chevillé
au corps et aux ciseaux. En novembre dernier, il ouvre un espace barbier, près du Marché du Lez à Montpellier. « Il correspond à ce qui m’anime. Dès que j’ai une idée derrière la tête, je mets tout en oeuvre pour la réaliser. Je pense qu’il faut être un peu inconscient, pour réussir. Il faut avoir la foi

et beaucoup de con ance en soi. Sinon
ça ne marche pas. » De la con ance, il en reçoit beaucoup de Marlène, sa femme qui oeuvre aussi au salon. « Elle n’est pas du métier, mais elle me conforte toujours dans mes choix, j’ai vraiment de la chance. »

De plus en plus coach, Guillaume Fort a rejoint depuis bientôt un an, Samy Petot, ambassadeur historique depuis 2004 pour American Crew. « À ses côtés, ma mission est de former les professionnels aux techniques et aux tendances de la marque et de la représenter lors d’événements. » La marque,

echos-des-barbiers-portrait-expert-Guillaume-Fort-03.jpg

il la connaît par cœur, lui qui a commencé à travailler avec elle en 2004 et a concouru en 2015 et 2016 au All-Star Challenge d’American Crew. Son petit chapeau, toujours vissé sur

la tête lui donne une stature rigoureuse, lui qui aime apprendre aux coi eurs à « savoir- être ». Mais il n’en oublie pas son savoir-faire de coi eur. Sa démarche créative continue de s’épanouir, inspirée par sa perpétuelle recherche technique. Il a d’ailleurs o ert un show grandiose, qu’il a librement orchestré, en juillet dernier, à l’occasion des 50 ans de la société Delorme. Une approche pleine d’énergie. Pas étonnant pour un catalan !

 

 

© JOSÉPHINE HOPPER

 
 

Impressions, conseils, astuces, découvrez les interviews de nos experts.

New Face

STEPHANE STECIUK

Echos-des-barbiers-portrait-MARC-THIBAULT.jpg

Hors Pair

MARC THIBAULT


OFFREZ CET ARTICLE À VOTRE MEILLEUR POTE. PROFITEZ DE CETTE OCCASION POUR LUI PROUVER VOTRE AMITIÉ !