Styles de barbes et de barbiers

HAIR-BARBER-STYLE-3 -styles-de-barbes-et-de barbiers-retro-01.jpg
HAIR, BARBER & STYLE >

3 Styles de barbes et de barbiers


 

Le monde des barbus comme celui des barbiers constituent des univers où se télescopent de nombreux codes, parfois complémentaires et parfois contradictoires. La finalité étant d'obtenir un style, il n'est pas si aisé de définir une catégorie en particulier. Et ce, d'autant que le diable se cache dans les détails. 

 

Le hipster

ECHOS-DES-BARBIERS-HAIR-BARBER-STYLE-3 -styles-de-barbes-et-de barbiers-hipster-01.jpg

Commençons par les hipsters. Une catégorie assez large dans la mesure où elle regroupe
de nombreuses déclinaisons.
Du coup, elle peut être assez fourre-tout pour les néophytes. Les hipster veulent éviter de paraître « mainstream », au point qu'aujourd'hui, paradoxalement, ils nissent presque par le devenir... C'est donc logiquement l'un des styles les plus populaires. En gros, pour Jean-Romain Juanico, des Barbiers du cours à Gardanne (entre Aix et Marseille), « le style hipster doit rappeler
un style à l'ancienne au niveau du fond avec une forme plus moderne. » Pour Guy Haircut importateur de la marque Elégance, le hipster est un client qui porte une barbe assez longue, plutôt fournie et peu accentuée sur les tracées. Elle pourrait être dégradée assez bas, partant de zéro sur les côtés pour remonter de façon progressive. Le haut des joues aussi est rasé. En général, sa coi ure est plutôt raccord avec sa barbe. Si cette dernière est « hirsute », les cheveux le seront aussi. Bien sûr, tout cela est travaillé à la cire.

Si la pilosité est soignée, la coupe sera plaquée façon gendre idéal. Une constante est que les côtés sont plutôt rasés. Ceci dit, il existe des hipsters avec des cheveux longs plus bas que les épaules et d'autres au crâne totalement rasé...

Côté look, le hipster n'hésite pas à mélanger le formel et l'informel comme un costume avec des sneakers recherchées. Quand il porte un jean, il soigne les détails et s'il choisit de mettre un chino, il pensera à le roulotter. Si son style peut paraître négligé au néophyte, il est en fait assez recherché, avec, par exemple, une chaîne dépassant d'une poche et reliée à un portefeuille... Nous sommes là assez loin de la simple chemise de bucheron qui caractérisait les premiers hipsters.

ECHOS-DES-BARBIERS-HAIR-BARBER-STYLE-3 -styles-de-barbes-et-de barbiers-hipster-02.jpg

Ce style se décline de façon plus ou moins rock. Et dans ce genre, le tatouage est assez, voire très courant. Les produits indispensables à ce type de clients sont les gels de rasage transparents qui permettent la précision dans le contour aussi bien des joues que pour découvrir une pomme d'Adam...

Une barbe longue, c'est une barbe qui sent bon. Donc, le hipster a intérêt à la laver régulièrement avec un shampoing adapté. Pour qu'elle soit aussi douce que la peau de son propriétaire, l'huile est vraiment recommandée. Tous ces soins sont également indiqués pour la catégorie suivante qui apprécie l'extrême précision.

 

 

Street

Le client street va du caucasien à l'afro en passant par toutes les ethnies possibles. Cette catégorie regroupant une très grande diversité, elle demande une parfaite dextérité au professionnel qui devra travailler sur poil lisse comme sur poil crépu. Il lui faudra donc maîtriser le plus grand nombre d'outils possible (tondeuse, rasoirs, ciseaux...)

ECHOS-DES-BARBIERS-HAIR-BARBER-STYLE-3 -styles-de-barbes-et-de barbiers-street-01.jpg

Cela en fait ainsi l'autre catégorie la plus populaire avec les hipsters. Présentant une grande créativité, le style street est très porteur car il a grandement contribué au renouveau et à l'évolution du métier de barbier vers celui de barber. Emmené par des sportifs (basketteur, footballeurs ou des stars du son US), il redéfinit et façonne la profession. Il est aussi le plus fédérateur car il a permis aux jeunes générations

les moins favorisées de s'exprimer et de sortir leur épingle du jeu. Un phénomène à surveiller de près, d'autant que leurs adeptes ont une très grande maîtrise des réseaux sociaux et du digital... Et des jeunes loups dynamiques, tels Fabrice Guehuele, avec son portail barberprive.com, comptent bien s'imposer dans le monde du men grooming.

ECHOS-DES-BARBIERS-HAIR-BARBER-STYLE-3 -styles-de-barbes-et-de barbiers-Street-02.jpg

L'influence qui caractérise le barbering street est indéniablement américaine.
Elle est d'abord venue via les fans de hip hop, puis par les amateurs de rap et de r'n'b. Ce style urbain aime les barbes très travaillées aux contours très accentués, taillées avec des designs pointus. Les coupes de cheveux peuvent comporter des motifs très précis, jusqu'à des dessins de visages plus ou moins connus.

Coté look, l'adepte du street est un grand fan de sneakers, Air Jordan (Nike) en tête. Les plus fortunés opteront pour des modèles en édition très limitées ou vintage. Les autres pourront tenter des Reebok classiques montantes. Les T-shirts et blousons ont la cote, ainsi que les casquettes. Les jeans, plus ou moins troués sont appréciés.

Quand on constate que la marque Supreme s'est associé à Louis Vuitton le temps d'une collaboration l'an dernier, on saisit mieux l'ampleur d'un phénomène qui n'est pas près de s'éteindre.

 

 

Rétro

ECHOS-DES-BARBIERS-HAIR-BARBER-STYLE-3 -styles-de-barbes-et-de barbiers-retro-03.jpg

Pour nous parler du style rétro, nous avons demandé à un de ses adeptes de nous en expliquer ses codes. Reda Bendahou enseigne la danse à l'école Brotherswing à Paris depuis deux ans. Cette mouvance adore les vêtements vintage aux patrons très précis et les chaussures bicolores. « Attention cependant à ne pas tomber dans l'écueil de Gatsby avec les bretelles. Ce n'est pas classe ni pratique pour danser le swing. » Reda pousse le jeu jusqu'à se faire faire ses costumes de soirée chez un tailleur, selon des patrons anciens. Plus adepte du nœud papillon que de la cravate avec pince qui ne lui sied pas, il aime aussi porter des gilets, des vestes à sou et et des boutons de manchette. Pour ce qui est des chaussures, il choisit un modèle bicolore réalisé spécialement pour les amateurs de Lindy up avec semelle lisse (sauf sous le talon). Ambiance Peaky blinders ou Boardwalk of Empire avec une touche « sartoriale » bien étudiée.

Côté pilosité, Reda a commencé par un collier avant d'opter pour une vraie barbe qu'il laisse s'allonger un peu depuis deux ans. Assumant son côté rétro, il la porte courte et la plus naturelle possible. Il se rend chez son barbier (Bel homme) toutes les trois semaines environ et lui précise bien qu'il la veut taillée ronde pour adoucir son visage. L'implantation de sa pilosité lui permet de n'avoir pas besoin d'une délimitation des contours.

Pour entretenir tout ça, il a acquis de bonnes habitudes : nettoyage au savon + huile + brossage avec une brosse ronde spéciale. Reda va même jusqu'à fabriquer certains de ses produits avec des huiles et de la cire d'abeille.

Certains de ses collègues et élèves sont tellement investis dans leur style qu'ils le portent au quotidien. Pour Reda c'est bien un look de soirée car au quotidien ou en cours, il apprécie tout de même le style... street avec jean troué et baskets ! « Autodidacte, j'ai beaucoup dansé le hip hop avant de me lancer dans le swing il y a quelques années. » Comme quoi, les hommes aussi jouent avec les modes.

 

 


De barbier à barber

Avec la révolution numérique, de nombreux codes de tous ordres explosent. Le monde masculin n'échappe pas à la règle et avec lui la profession de barbier se réinvente pour se transformer en barber. Petit tour d'horizon.

 

Le barber

ECHOS-DES-BARBIERS-HAIR-BARBER-STYLE-3 -styles-de-barbes-et-de barbiers-barber-01.jpg

Phénomène venu des Etats-Unis via l'Irlande et l'Italie, le barber achève de réinventer le métier. Ce professionnel doit avoir une formation des plus complète pour pouvoir répondre à des demandes exigeantes sur des cheveux parfois réputés di ciles. Captant les in uences de la rue, le barber est clairement in uencé par le monde du hip hop et du rap. Cet as de la tondeuse et de la lame jetable a dompté l'art du contour avec une précision artistique. Il s'est aussi adapté à « l'überisation » du métier et surfe habilement sur la vague du phénomène
de men grooming pour monter en gamme ou sortir d'un « ghetto » sans complexe.

 

Le barbier-coiffeur

ECHOS-DES-BARBIERS-HAIR-BARBER-STYLE-3 -styles-de-barbes-et-de barbiers-le-barbier-coiffeur-01.jpg

Celui-là est arrivé avec l'avènement du phénomène hipster. Souvent coiffeur à l'origine, il a suivi des formations complémentaires pour répondre aux besoins de ses clients désireux d'a cher et assumer en beauté leurs pilosité. Adepte d'un style assez rock, il a saisi l'opportunité de diversifier son métier, ce qui lui permet aussi d'o rir des coupes de cheveux plus travaillées. Il peut également proposer un tas de produits et accessoires à la vente sans que sa virilité ne soit remise en cause. Selon la décoration et l'ambiance qu'il aura choisi de mettre en avant, il pourra attirer aussi des clients plus rétros ou dandys, voire même des adeptes du street.

 

Le barbier traditionnel

ECHOS-DES-BARBIERS-HAIR-BARBER-STYLE-3 -styles-de-barbes-et-de barbiers-le-barbier-traditionnel-01.jpg

Formé à l'ancienne, à l'époque où l'on apprenait à raser au coupe-chou sur des ballons de baudruche, cet artisan est capable de travailler toutes les barbes. Sa maîtrise du rasoir traditionnel peut conférer au cérémonial lorsqu'il aiguise sa lame. Une façon aussi de se concentrer pour une tâche qui demande une grande précision. Il s'y connaît aussi en taille de moustaches et autres favoris. En fonction de la forme d'un visage, il pourra conseiller des bacchantes tournées vers le haut ou vers le bas, et gérer l'art du bouc ou du collier. C'est d'ailleurs chez ces Figaros partant à la retraite qu'on chinait les célèbres fauteuils dans lesquels il faisait bon se laisser aller sous une serviette chaude après le passage de la pierre d'alun. Une tradition qui reprend du poil de la bête...



OFFREZ CE LOOK À VOTRE MEILLEUR POTE. PROFITEZ DE CETTE OCCASION POUR LUI PROUVER VOTRE AMITIÉ !